Vous êtes ici

Ce qui dans le modèle allemand nous attire

Les petites et moyennes entreprises (PME) industrielles allemandes nous fascinent parce qu'elles sont innovantes, exportatrices, hautement compétitives et ont su tirer profit de la mondialisation. Elles sont le substrat même du modèle économique et social allemand. Mais il s'agit rarement de ces entreprises de taille intermédiaire (ETI) sur lesquelles se focalisent nos rêves et qui se définissent par un seul critère, leur taille : un chiffre d'affaires (CA) de 1,4 milliard d'euros au maximum, et un nombre de salariés allant jusqu'à 4 999 (selon l'Insee). Cette catégorie statistique n'existe pas en Allemagne. Et, dans la réalité, ces ETI sont rares : moins de 400 entreprises (sur un total de 3,6 millions) réalisent un chiffre d'affaires de plus de 1 milliard d'euros.