Vous êtes ici

« Qui paie ses dettes s'enrichit… »

Depuis la fin de l'année dernière, les marchés sont passés du mode « panique » au mode « euphorie », ou presque, ce qui s'est traduit par un net rebond des principales places boursières du monde, une baisse non moins marquée des indicateurs de volatilité et un repli des rendements obligataires des pays dits de la périphérie européenne, comme des dettes privées les moins bien notées.